Nouvelle tarification Microsoft 365 : quels impacts ?

Webinaire-microsoft-365-hausse-des-prix-des-licences-NCE-2022

Au 1er mars 2022, le mode de tarification des abonnements Microsoft 365 va évoluer.  L’impact sera double pour les clients de la suite collaborative. 

  1. Le mode d’engagement évolue.
  1. Les prix augmentent de manière significative.

#1 Nouvelle tarification Microsoft 365 : Mode d’engagement 

Si vous êtes client CSP (Cloud Service Provider) ; c’est notamment le cas si vous achetez vos licences auprès de SmartView ; vous avez la possibilité d’ajuster à tout moment vos volumes de licences à la hausse comme à la baisse afin de répondre à une croissance/décroissance de vos effectifs ou une évolution de vos besoins/usages, le tout en bénéficiant des tarifs Microsoft du mode d’engagement annuel (pas de surcote due à la flexibilité). 

Vous avez désormais plusieurs possibilités :  

  • Engagement mensuel : C’est le mode d’engagement le plus flexible, vous avez la possibilité de changer tous les mois vos volumes de licences (attention, tout mois entamé est dû). C’est aussi le mode le plus onéreux (surcote de 20% par rapport au prix en engagement annuel). Dans ce mode-là, vous n’avez également aucun blocage de prix qui peut changer d’un mois à l’autre. 
  • Engagement annuel : Ce mode d’engagement est moins flexible que le mode mensuel. Vous pouvez changer votre volume de licences uniquement à la hausse durant l’année (avec un alignement et la possibilité de réduire le volume uniquement à date d’anniversaire annuelle ou dans les 72 h suivant l’achat). En revanche, il n’y a pas de surcote et le prix est bloqué durant l’année d’engagement. Vous pouvez également lisser la facturation de manière mensuelle. 
  • Engagement tri-annuel : Ce mode d’engagement reprend les caractéristiques de l’engagement annuel mais offre l’avantage d’un prix bloqué pendant 3 ans 

#2 Nouvelle tarification Microsoft 365 : Augmentation des prix 

Microsoft 365 a soufflé cette année ses 10 bougies. Les prix des abonnements n’ont pas substantiellement évolué durant ces 10 ans. La suite, quant à elle, s’est considérablement enrichie. A l’origine, il y avait Outlook, OneDrive et la suite Office. Puis de nombreux autres produits ont été mis à disposition. On peut citer entre autres SharePoint, Teams, Planner, Forms, la Power Platform (Power BI, Power Apps, Power Automate). 

Au 1er mars 2022, les prix des abonnements entreprise (ce n’est pour l’heure pas prévu pour les particuliers et le secteur de l’éducation) vont augmenter de manière significative. Cette augmentation sera de l’ordre de 10 à 20 % selon les abonnements. 

À ce jour, le détail des augmentations de prix annoncées est le suivant (convertis en €) :  

Offres Business (moins de 300 utilisateurs) 

  • Microsoft 365 Business Basic (4,20 € / utilisateur / mois à 5 €) 
  • Microsoft 365 Business Premium (16,90 € / utilisateur / mois à 18,60 €) 

Offres Office 365 Entreprise (au-delà de 300 utilisateurs) 

  • Office 365 E1 (6,70 € / utilisateur / mois à 8,40 €) 
  • Office 365 E3 (19,70 / utilisateur / mois à 22,70 €),  
  • Office 365 E5 (34,40 € / utilisateur / mois à 37,30 €),  

Offres Microsoft 365 Entreprise (avec Windows 10 + Pack Sécurité) 

  • Microsoft 365 E3 (31,50 € / utilisateur / mois à 35,40 €) 

* Source

Exemples concrets 

Voici un exemple d’impact de cette augmentation. Je suis un client CSP et mon entreprise a aujourd’hui 100 licences Business Basic à 4,20 € / utilisateur / mois. Je paye tous les mois 420 € de licences. 

Cas numéro 1 : Vous vous engagez annuellement avant le 1er mars. Vous bénéficiez durant 1 an du tarif à 4,20 € / utilisateur / mois. Vous avez pendant un an une facture mensuelle de 420 € (qui passera à 500 € au bout d’un an). 

Cas numéro 2 : Vous vous engagez annuellement après le 1er mars. Vous avez une facture mensuelle de 500 € (5 € * 100 utilisateurs). 

Cas numéro 3 : Vous vous engagez mensuellement pour bénéficier de flexibilité. Vous avez une facture mensuelle d’environ 600 € (5 € * 100 utilisateurs * surcote d’environ 20%). 

NB : Microsoft communique encore sur le sujet et certaines informations peuvent être amenées à évoluer dans les prochaines semaines. Nous mettrons à jour cet article en conséquence. 

Challenger vos abonnements 

Cette hausse des prix peut être un argument pour « challenger » les abonnements auxquels vous avez souscrits. Il est possible que vous puissiez optimiser vos abonnements.  

La première optimisation, et la plus simple, va être de déterminer si vous avez acheté plus d’abonnements que nécessaire, ce qui signifie que vous avez des licences non affectées. Dans ce cas, vous pouvez simplement les arrêter.  
Les licences les moins chères sont celles que vous n’achetez pas. 

La deuxième optimisation peut être de déterminer si certains de vos abonnements ne sont pas totalement utilisés au regard de leur potentiel et de leurs options (comptes fantômes, produits non déployés ou sous utilisés). Cela peut vous permettre, soit de revoir votre plan de licences à la baisse, soit, au contraire, de déployer de nouveaux outils pour utiliser « pleinement » vos abonnements.  
Vous pouvez faire cet audit vous-même ou vous faire accompagner par une entreprise spécialisée sur le sujet. Chez SmartView, nous avons développé 365Metrics, un outil qui permet de manière factuelle d’identifier les licences que vous n’utilisez pas ou que vous utilisez partiellement et qui nous permet de vous proposer des recommandations sur les optimisations que vous pouvez faire. 

*Source (pour les tarifs) 

Partager cet article :

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.