Embarquement immédiat pour le Cloud Atlassian

Migration sur le cloud Atlassian

Fin Octobre 2020, Atlassian dévoilait la fin annoncée de son offre Server. L’entreprise affirmait sa volonté de se positionner comme un acteur majeur du Cloud. Un an après, sommes-nous prêts à embarquer et à migrer sur le Cloud ?

Que s’est-il passé depuis un an ?

Passé les premières inquiétudes liées à l’annonce d’Atlassian, de nombreuses questions se sont posées pour ses clients, parmi lesquelles :

  • Quel va être le coût de la migration ?
  • Est-ce que les données seront stockées dans une localisation compatible avec mes contraintes légales ?
  • Comment va évoluer l’offre Data Center ?
  • Comment vont réagir les éditeurs de plugins ?

Un an plus tard, nous ne pouvons que constater l’engagement d’Atlassian pour rassurer les utilisateurs sur ses solutions. Les pages du Trust Center traitent des pratiques que l’éditeur met en œuvre pour garantir la sécurité et la confidentialité des données hébergées. Elles sont continuellement mises à jour, en toute transparence. Les certifications s’ajoutent les unes aux autres pour témoigner du sérieux de la démarche (ISO 27001, ISO 27018, SOC, RGPD, …).

Dans le même temps, Atlassian presse ses partenaires éditeurs de plugins d’adhérer à ses programmes spécifiques pour garantir une sécurité globale des données.

Bref, le Cloud est en route et il a maintenant atteint une maturité suffisante pour envisager votre migration.

Est-ce le bon moment pour migrer sur le Cloud ?

Reprenons les échéances annoncées par Atlassian. La fin de l’offre Server a déjà été annoncée. Et il n’est d’ores et déjà plus possible depuis Février 2021 d’acquérir des licences de ce type. Cependant, les clients existants ont encore un peu de temps pour se décider. Mais les délais se resserrent…

  • Février 2022 : fin de la possibilité d’augmenter ou de réduire ses tranches d’utilisateurs. C’est une échéance importante, car l’annonce de fin 2020 a eu pour effet de confirmer l’importance des solutions Atlassian pour la plupart de nos clients. Par conséquent, leur usage a tendance à croître. Si vous n’avez pas anticipé cette croissance, vous risquez d’être contraint de changer rapidement de mode d’hébergement.
  • Février 2023 : fin de la possibilité d’acheter des plugins pour les instances Server. Il n’est déjà plus possible d’acquérir les plugins Atlassian qui ont été intégrés aux offres Data Center et Cloud (Insight, Advanced Roadmaps ou Team Calendar par exemple).
  • Février 2024 : fin de la maintenance des solutions Server.

Cela laisse encore un peu de temps me direz-vous, pour autant que vous n’ayez pas de nouveaux utilisateurs à intégrer, ou pas besoin de nouveaux plugins dans un futur proche.

Oui, mais… migrer sur le Cloud n’est pas si simple. En fonction de la complexité de votre instance, Atlassian annonce un délai de migration de trois mois à un an. Par conséquent même si la migration n’est pas d’une urgence absolue, c’est maintenant que vous devez commencer à y penser.

migration-cloud-atlassian

Pourquoi ça peut être long ?

Vous avez déjà lu que la migration était simple, rapide, sans risque ? Notre conseil : ne partez pas de ce principe. Les outils de migration automatique ne migrent pas tout, et notamment les données de plugins.

Au fait, vous savez quels plugins vous utilisez ? Où ? Pourquoi ?

Et ces plugins, ils sont disponibles en Cloud ? Si oui, vous êtes certains que ce sont les mêmes plugins, avec les mêmes fonctionnalités ?

Toutes ces questions sont importantes et il est nécessaire de se les poser. Déjà, parce qu’il serait dommage d’avoir à payer le coût d’une migration des données d’un plugin que vous n’utiliseriez plus (ou dont les fonctionnalités auraient été remplacées par des fonctionnalités équivalentes disponibles en standard).

Et indépendamment de ces considérations techniques, savez-vous comment vos équipes vont accueillir le changement ? On se pose rarement cette question de prime abord. Et pourtant : si les utilisateurs ont envie, la perte de fonctionnalités sera mieux acceptée (parce que oui ! partez du principe que vous allez perdre des fonctionnalités).

Migrer sur le Cloud : c’est aussi une opportunité !

Si vous utilisez les solutions depuis plusieurs années, il y a de fortes chances que l’expérience se soit dégradée… Une gouvernance mal établie débouche souvent sur une instance difficile à administrer, des éléments de configuration redondants, qui ralentissent votre capacité à adapter vos outils à vos nouveaux enjeux. Et dans certains cas, qui vous poussent carrément à éviter toute nouvelle évolution fonctionnelle.

Vous avez peut être aussi, comme nous l’observons souvent, des plugins dont vous ne connaissez plus l’utilité, qui sont redondants entre eux, et qui alourdissent et complexifient inutilement votre instance.

Sauf que… même si vous avez en tête ces inconvénients, vous n’avez jamais eu vraiment l’occasion de remettre votre instance en cause.

Et bien, voila l’occasion! Si vous cherchez à ressouder vos utilisateurs autour de vos pratiques et de vos outils, afin de vous assurer de leur adhésion lors de la migration, profitez-en pour les impliquer dans les nouveaux usages de la suite. La migration en Cloud n’en sera qu’un élément.

Sans compter les avantages propres au Cloud…

Effectivement, vous pourriez opter pour Data Center. Dans certaines situations c’est même le meilleur choix. Nous avons des clients qui travaillent dans le domaine de la défense nationale par exemple, où le Cloud n’est pas une option. Mais si vous hésitez entre les deux, n’oubliez pas que :

  • le coût total d’acquisition, prenant en compte l’hébergement et les opérations associées, reste supérieur en mode On Premise,
  • le Cloud vous permet de bénéficier beaucoup plus rapidement des dernières innovations, et sans interruption de service (oui, les montées de version la nuit et le week-end, on n’est pas fans…),
  • le Cloud vous permet d’absorber de façon fluide la croissance de vos équipes,
  • les données et les accès sont mieux sécurisés (sauf si vous avez votre propre équipe sécurité dédiée à la surveillance des failles),
  • vous disposez des applications mobiles natives.

Alors, prochaine étape ?

Ne ratez pas le virage, la ligne d’arrivée approche! Profitez de ce délai qui vous est laissé pour vous interroger sur l’utilisation de vos outils, sur leur complexité, sur l’intérêt des plugins. Prenez-votre temps pour prendre votre décision, mais ne tardez pas à faire l’analyse. Chez SmartView, nous considérons que cette phase est la plus importante de la migration. Elle permettra de dimensionner l’effort, de vous assurer de l’adhésion des équipes, et de définir votre calendrier. Nous vous proposons un audit formalisé pour répondre à toutes vos questions, et définir ensemble le meilleur chemin pour décoller dans le Cloud.

Retrouvez les meilleurs extraits de notre webinaire

Partager cet article :

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.